La geste du Sixième Royaume – Adrien Tomas

La quatrième : 

Les cinq royaumes : des nations turbulentes et ambitieuses souvent en guerre.
Au coeur des terres, un sixième royaume : la Grande Forêt légendaire, impénétrable et hostile. Dans les maisonnées de Sélénir, dans les cases de Val ou dans les yourtes des nomades des steppes de Khara, le soir au coin du feu, on raconte aux enfants la légende suivante : tes rêves, tes cauchemars comme les créatures fantastiques des contes que tu aimes tant peuplent le sixième royaume. Alors, pourquoi un baladin perdu, une belle sorcière aux terribles pouvoirs endormie depuis cinq cents années, un jeune voleur des rues amoureux, un demi-nain commerçant débonnaire et un homme-loup monstre de foire se retrouvent attirés par la Grande Forêt ? Que découvriront-ils ? La fin d’un monde ? Le sang et les larmes ? L’amour et la tragédie ? La Geste du sixième royaume raconte avec un rythme effréné les destinées de ces héros malgré eux, semées d’embûches, de pièges, de doutes, de découvertes incroyables et de magies insaisissables.
Adrien Tomas signe un premier roman haletant, écrit dans un style limpide. Le suspense et la tension y sont remarquablement agencés et ceci jusqu’au dénouement final. On s’attache immédiatement à tous les personnages, à leur vie héroïque comme tragique.



Ce roman est de ceux dont on se demande ce qui a bien pu rater. A priori, tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment, pour vivre une vraie épopée fantasy. Mais malheureusement cette lecture ne me laissera pas un souvenir impérissable.

La trame principale de l’histoire est assez classique et réjouissante, un affrontement à la Tolkien entre deux grands camps où se mélangent humains et créatures de légende. Un combat du Bien contre le Mal, de l’Industrie contre la Nature. On sentait chez les Séides et chez l’Autre cette ombre du Mordor cherchant à s’étirer pour mieux soumettre les peuples du monde entier.

Mais Adrien Tomas apporte une vraie originalité dans son approche, avec beaucoup de nuances de gris où les motivations dans chaque camp sont parfois moins pures ou moins mauvaises qu’on ne l’imagine. L’ennemi à abattre n’est ni uniforme ni totalement aveuglé par la haine, et le côté du Bien use de stratégies parfois peu recommandables. J’ai aussi aimé sa façon de reprendre des figures mythiques en leur donnant un aspect et une histoire bien différents de ce dont on a l’habitude. Attendez-vous à être surpris par les dragons et les elfes ! Il crée aussi de nouvelles races surprenantes, comme les Historiens (une petite perle d’inventivité).

Les héros de cette Geste sont complexes, parfois agaçants, parfois très touchants. Bien que certains acceptent un peu trop facilement leur destin, leur parcours est riche et leur fin est rarement celle à laquelle on aurait pu s’attendre.

Mais malgré les nombreuses qualités indéniables de ce roman, je n’ai rien ressenti. Pas de surprise, pas d’émotion. Le récit est régulièrement marqué par de stupéfiants retournements de situation qui pourtant ne m’ont jamais arraché le moindre cri de surprise. Peut-être que le style manque de punch, que les effets de surprise ne sont pas assez bien ménagés, mais tout m’a semblé parfaitement lisse. Peut-être aussi que je suis juste passée à côté !

Ce qui est sûr, c’est que je ne peux pas ne pas vous recommander ce beau pavé de fantasy française si vous êtes amateurs du genre. Sa richesse et son inventivité plairont à bon nombre d’entre vous, j’en suis sûre. Pour moi, bien que je sois allée jusqu’à la fin, ça n’a pas vraiment fonctionné. Dommage ! Mais je serais heureuse de lire un autre titre de cet auteur.

Note finale : 6/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close