La supplication – Svetlana Alexievitch

La quatrième : 

« Des bribes de conversations me reviennent en mémoire… Quelqu’un m’exhorte : – Vous ne devez pas oublier que ce n’est plus votre mari, l’homme aimé qui se trouve devant vous, mais un objet radioactif avec un fort coefficient de contamination. Vous n’êtes pas suicidaire. Prenez-vous en main ! » Tchernobyl. Ce mot évoque dorénavant une catastrophe écologique majeure. Mais que savons-nous du drame humain, quotidien, qui a suivi l’explosion de la centrale ? Svetlana Alexievitch nous fait entrevoir un monde bouleversant celui des survivants, à qui elle cède la parole. Des témoignages qui nous font découvrir un univers terrifiant. L’événement prend alors une tout autre dimension. Pour la première fois, écoutons les voix suppliciées de Tchernobyl.



Que dire d’une oeuvre aussi majeure, aussi puissante.

Encore une fois, je suis sans mots. La guerre n’a pas un visage de femme m’avait mis une vraie gifle, et cette sensation s’est clairement répétée à la lecture de La supplication. Peut-être en plus violent encore.

Mais nous avons toujours vécu dans l’horreur et nous savons vivre dans l’horreur. C’est notre milieu naturel. Pour cela, notre peuple est sans égal …

Tchernobyl. Un nom qui a fait frissonner des générations. Qui a marqué les esprits comme le synonyme de l’horreur. 30 ans après, il glace encore les sangs. Depuis, la menace du nucléaire ne cesse de planer au-dessus de nos têtes. Mais que sait-on vraiment de Tchernobyl ? Je connaissais l’accident nucléaire, mais j’étais bien loin de savoir ce qui était caché derrière, ce qui a suivi le jour de la catastrophe. Même après la lecture de cet incroyable recueil de témoignages, difficile d’appréhender cette catastrophe humaine. De comprendre que des hommes ont été envoyés comme « volontaires » pour endiguer l’explosion, sans le moindre avertissement sur ce qu’ils allaient affronter. De comprendre le silence, la censure apposée sur cet événement. Des milliers de gens ont été condamnés à mort parce que personne ne se donnait la peine d’expliquer qu’ils allaient mourir des radiations. Tout plutôt qu’avouer la défaillance de la Grande Patrie.

Pourquoi avons-nous gardé le silence alors que nous savions ? (…) Nous avons obéi sans un murmure parce qu’il y avait la discipline du parti, parce que nous étions communistes. Je ne me souviens pas qu’un seul des employés de l’Institut ait refusé d’aller en mission dans la zone. Pas par peur d’être exclu du parti. Parce qu’ils croyaient. C’était la foi de vivre dans une société belle et juste.

La liste des mensonges est longue. Mais il y a aussi l’incroyable attitude soviétique de résignation et de foi aveugle. Une fois encore, Svetlana Alexievitch met à nu devant nos yeux stupéfaits l’état d’esprit de ce peuple, les conséquences d’une propagande sans relâche où l’individu ne compte pas face à l’Etat. Où on se sacrifie bien volontiers, soi-même et sa famille, pour la gloire du Parti.

L’oeuvre de cette autrice est d’une puissance phénoménale, non seulement parce qu’elle remet l’humain, l’individu au coeur de la grande Histoire, mais aussi parce qu’elle éclaire d’un jour brut et cru la réalité de ce que fut la vie en URSS, de qui était vraiment l’homme rouge, endurci sous les drames incessants du XXe siècle. Dans ce millénaire où la mondialisation semble être inévitable, où on se permet perpétuellement de juger les autres cultures à l’aune de la nôtre, que dire de ce que nous montre Svetlana Alexievitch ? Nous, Occidentaux, n’arriverons jamais vraiment à comprendre ce peuple, sa souffrance, sa mentalité née de décennies de malheurs.

Ses ouvrages me remplissent d’humilité, il y a tant à apprendre de son travail et de tous ces témoignages de vies brisées, de courage et de lutte. La Supplication a été récompensé par le prix de la paix Erich-Maria-Remarque en 2001.

Note finale : 10/10 ❤

1 réflexion sur « La supplication – Svetlana Alexievitch »

  1. Lu complètement par hasard il y a quelques mois (il était mis en avant dans ma Fnac, je fais des choix selon une grande méthode scientifique ;)), il m’avait également bouleversé. Les témoignages sont tellement puissants

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close