Wyld – Nicholas Eames

La quatrième : 

Clay Cooper et ses hommes étaient jadis les meilleurs des meilleurs, la bande de mercenaires la plus crainte et la plus renommée de ce côté-ci des Terres du Wyld – de véritables stars adulées de leurs fans. Pourtant leurs jours de gloire sont loin. Les redoutables guerriers se sont perdus de vue. Ils ont vieilli, se sont épaissis et ont abusé de la bouteille – pas forcément dans cet ordre, d’ailleurs.

Mais un jour, un ancien compagnon se présente à la porte de Clay et le supplie de l’aider à sauver sa fille, prisonnière d’une cité assiégée par une horde de monstres sanguinaires. Même si cela revient à se lancer dans une mission que seuls les plus braves et les plus inconscients seraient capables d’accepter.

Le temps est venu de reformer le groupe… et de repartir en tournée.



« – Ça vieillit mal les héros.
– Ouais enfin … les connards aussi ça vieillit mal. Moi franchement quitte à vieillir, je préférerais être un héros comme vous. »

César et Arthur, Kaamelott.

Dans le vaste monde de la fantasy, il y a les jeunes héros au summum de leur puissance, il y a les vieux indestructibles (coucou Druss !) et il y a … ceux qui ont vieilli, tout simplement. Ceux qui ont plus envie de passer la soirée avec un bon repas au coin de la cheminée plutôt que d’aller casser de la chimère. Les héros aussi ont droit à la retraite ! Mais quand un vieil ami se retrouve dans le besoin, difficile de ne pas abandonner sa petite vie tranquille pour aller affronter les pires dangers. 

C’est ainsi qu’on va suivre le retour de Saga, une compagnie de mercenaires (autrement appelée « roquebande ») qui pendant des années a parcouru le monde pour le débarrasser de ses monstres mais qui maintenant se laisse détrousser par une bande de jeunes filles en guenilles. Il y a Gabriel, dont la fille Rose s’est fourrée dans une situation dramatique, Clay, peu loquace mais dévoué à ses proches, Moog, le sorcier fou déterminé à trouver le remède à une maladie mortelle, Ganelon, le tueur implacable et Matrick, le roi dodu et cocu.

Ce beau pavé de fantasy va vous faire vivre toutes sortes d’aventures : combattre des vouivres, esquiver des cannibales, découvrir d’anciens trésors et des chapeaux-cornes d’abondance, fumer avec des morts-vivants … Mais ce chemin rempli d’horreurs et de merveilles est surtout parsemé de beaux moments de franche camaraderie, de rires et d’héroïsme. Rouillés les vieux héros, mais pas foutus !

Malgré quelques longueurs, je dois dire que j’ai été conquise par cet univers très crédible, qui mêle sans problème monstres improbables et simples mortels. Et quel humour décapant ! C’est truffé de petits rebondissements et de surprises qui donnent tout son piquant à cette épopée unique en son genre. Une bonne lecture pour accompagner les grises journées d’automne !

Note finale : 8/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close