Les enfants de d’Hara t.1 – Terry Goodkind

La quatrième : 

Dans le hall d’honneur du Palais du Peuple, Richard et Kahlan donnent une audience publique. Un événement qui attire une foule enthousiaste et passionnée. Jusqu’à ce qu’un incident perturbe l’assemblée… Parmi les spectateurs, un certain Nolo, diplomate professionnel de son état, exige la reddition de l’empire d’haran en particulier et du monde en général.

L’homme invoque pour cela une déesse inconnue et ne soulève pas de véritable crainte. Pourtant l’intuition de Kahlan lui souffle que l’affaire est plus grave qu’elle n’y paraît. Et au fil de son enquête, elle découvre une vérité à glacer les sangs…



N’étant pas habituée au format « nouvelles » dans le monde de la fantasy, et surtout venant de Terry Goodkind, j’ai été très surprise en recevant ce livre de voir qu’il ne faisait que 120 pages, et je me suis sincèrement demandée si ce serait suffisant pour se plonger dans l’histoire. Un bon univers de fantasy, c’est foisonnant, c’est dense, c’est plein de petits détails qui font la richesse d’un monde qui nous est inconnu. Peut-on vraiment créer un bon récit en si peu de pages ?

D’abord, un peu de contexte : Les enfants de d’Hara est une nouvelle saga de Terry Goodkind faisant suite à son énorme oeuvre de fantasy, L’épée de vérité. J’ai découvert cette dernière il y a presque 8 ans de ça, et j’ai dévoré avec avidité les 11 premiers tomes tout au long de ma première année de master. J’en ai encore des souvenirs très forts, des moments passés dans le métro à me plonger entièrement dans cet univers de dingue. Dingue par sa richesse, ses personnages, ses rebondissements, et sa densité (le premier tome en version poche fait 1000 pages, et on reste quasiment sur le même nombre de pages pour chaque volume). Lâcher ma lecture pour aller en cours ou en stage était une torture !
Les 11 premiers tomes forment un tout cohérent, et les tomes 9 à 11 sont une véritable trilogie dans la saga dont la fin est exceptionnelle. Ah ce que le destin de Richard et Kahlan a pu me faire vibrer ! Pour moi, la saga aurait dû s’arrêter là, mais Terry Goodkind a poussé jusqu’au tome 15. J’ai tenté de lire le tome 12 malgré ma perplexité, et j’ai été franchement déçue … Pour moi, L’épée de vérité, c’est 11 tomes, un point c’est tout !

Les enfants de d’Hara, c’est donc une sorte de suite mais qui se veut peut-être moins dense, qui permette de retrouver les personnages sans repartir dans de longues aventures. C’est en tout cas ce que j’ai pensé en découvrant ce nouveau récit, qui est finalement plutôt bien mené car le lecteur est instantanément pris dans l’histoire. Une angoisse plane sur le récit dès le début, la menace pesant sur Richard et Kahlan prend immédiatement corps et les événements s’enchaînent rapidement. C’est encore une fois, comme l’auteur sait si bien le faire, très original, parfois brutal (oui, ses romans contiennent souvent des passages très durs) et haletant. Du 100% Goodkind !

J’avais peur qu’il ne s’agisse que d’une suite bâclée destinée à vider le porte-monnaie des fans de L’épée de vérité, mais ce premier tome est plutôt réussi bien qu’il soit un peu trop court pour que je me prononce réellement – j’attends de voir ce que l’auteur va faire de cette nouvelle histoire. J’étais en tout cas vraiment ravie de retrouver cet univers si particulier. Je pense que ceux qui n’ont jamais lu L’épée de vérité peuvent s’y retrouver, car l’auteur prend le temps d’expliquer rapidement les points essentiels de l’histoire passée, mais il reste pas mal de petites subtilités que seuls les lecteurs de la grande saga pourront comprendre. De mon côté, je suis partagée entre l’envie d’avoir la suite et une question un peu dérangeante : est-ce que Terry Goodkind ne ferait pas mieux de mettre un point final à cet univers (et laisser les pauvres Richard et Kahlan vivre enfin en paix) et passer à autre chose ?

Note finale : 7/10

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close