Le serment de l’orage – Gabriel Katz

La quatrième : 

« Ils étaient sept.
Sept chevaliers sous un ciel d’orage. »

Morgien et Cynon, deux jeunes chevaliers, la tête pleine de rêves de gloire et de hauts faits, n’ont qu’une hâte : prouver leur valeur. Ils n’hésitent pas un instant lorsque le seigneur Edwin de Gore leur propose d’entrer à son service dans les Hautes Terres. Des landes arides et occupées par une bande armée. Sans hommes ni moyens, les deux chevaliers devront faire face à l’adversité avec bravoure et honneur. Mais il plane en ces lieux une atmosphère sombre et malsaine. Alors que la demeure seigneuriale devient le théâtre de morts inexpliquées, une forteresse macabre apparaît à la faveur de la nuit. Les phénomènes inquiétants se multiplient, et bientôt, nul doute qu’une malédiction est à l’œuvre. Le Diable approche, et avec lui, la fin du royaume.



J’ai commencé ce roman avec une petite pointe d’appréhension. Déjà, il s’agit d’un ouvrage de Young Adult, et je m’étais promis de ne plus lire ce genre après avoir été déçue à plusieurs reprises. Ensuite, j’avais déjà lu des romans de Gabriel Katz, et si j’ai bien aimé Aeternia, je n’ai pas accroché au Puits des mémoires – pourtant souvent encensé par la critique – dont je n’ai lu que le premier tome. Mais quand Bragelonne a annoncé l’arrivée de Big Bang, sa nouvelle collection YA, je n’ai pas pu résister à l’envie de la découvrir, parce que j’ai vraiment toute confiance dans cette maison d’édition.

Et quelle excellente surprise ! Ce roman tient toutes ses promesses et plus encore. YA ou pas YA, peu importe, Le serment de l’orage est tout simplement un vrai bon roman, une sorte de thriller médiéval mâtiné de fantastique superbement ficelé.
Le gros point fort de cette histoire, c’est l’atmosphère angoissante et mystérieuse qui règne sur les terres du seigneur Edwin de Gore et qui n’aura de cesse d’inquiéter Morgien et Cynon, les deux jeunes chevaliers du domaine. Une chapelle condamnée, un souterrain donnant accès à une île mystérieuse, des morts suspectes … Rien n’est vraiment dit mais tout est à craindre. Ajoutez à cela quelques phénomènes magiques terrifiants, et vous avez la recette d’un récit qu’on peine à lâcher. Les courts chapitres, l’univers simple mais très cohérent et le rythme plutôt rapide de l’histoire sont sans doute des caractéristiques du genre YA mais ici, ce n’est absolument pas un défaut – contrairement à d’autres romans du genre qui paraissent bâclés. Tous ces éléments font que le lecteur se plonge directement dans l’histoire et passe avidement d’un chapitre à l’autre. 

A l’instar du récit, plein de nuances et de surprises, les personnages sont très variés. On n’est jamais à l’abri d’un traître qui surgit au détour d’une page ou d’un héros qui se révèle. Et bien que la première partie du roman soit dominée par les personnages masculins, laissez-moi vous dire que les femmes vont vous surprendre ! Il y a quelques scènes délicieusement féministes dans le dernier tiers du récit qui m’ont fichue la chair de poule.

Par contre, prenez garde : s’il y a bien une leçon à retenir des romans de Gabriel Katz, c’est qu’il ne faut pas trop s’attacher aux personnages … ! L’auteur maîtrise très bien cet effet de surprise, qui ajoute du piment au récit et un attachement encore plus fort à ceux qui restent. Comme à la fin du premier tome d’Aeternia, je me suis totalement laissée surprendre, et j’adore ça ! Ce n’est pas un joyeux massacre à la G.R.R Martin mais un juste équilibre des forces qui donne de la profondeur au roman.

La fin de ce premier tome mérite un gros 10/10, elle est tellement angoissante ! J’ai refermé le roman avec ce sourire que seuls les bons romans d’héroïc-fantasy peuvent me donner, ce sourire né du mélange entre plaisir et frustration, entre l’envie d’en savoir plus et le bonheur de savourer un mystère qui reste entier. Je serai au rendez-vous pour le tome 2, c’est une certitude ! Bravo aux éditions Bragelonne qui placent la barre haut pour cette nouvelle collection !

Note finale : 9/10

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close