Le meilleur coiffeur de Harare – Tendai Huchu

La quatrième : 

«  »Pour être une coiffeuse prisée, il n’y a qu’un secret : lorsqu’elle quitte le salon, votre cliente doit avoir la sensation d’être Blanche. » Vimbai règne sur le salon de coiffure de Mme Khumala, jusqu’au jour où débarque le génial Dumi. Jalousie, colère, et bientôt attirance se succèdent dans cette comédie de classe extraordinairement vivante. Tendai Huchu réussit un portrait magistral et énergique d’un Zimbabwe rongé par la corruption et l’inflation. »



Cette fois encore, Exploratology m’a fait faire une grande découverte littéraire : découverte d’une histoire, bien sûr, une très belle histoire même, mais aussi découverte d’un auteur et d’un pays, le Zimbabwe, dont je n’avais jamais lu la production littéraire. Ce n’est pas la première fois qu’Exploratology m’emmène dans des pays lointains, dont je ne sais rien ou si peu, et que j’en reviens plus riche et plus humble.

Ce roman, c’est typiquement le petit livre sur lequel vous pouvez craquer sans culpabilité, le petit plaisir qui va s’engloutir si rapidement que votre PAL n’aura même pas eu le temps de le voir passer ! En un clin d’oeil, le quotidien de Vimbai rythmé par son travail de coiffeuse et les moments passés chez elle avec sa fille va vous paraître aussi addictif que n’importe quel polar aux multiples rebondissements. Cette impossibilité de lâcher le roman vient surtout de cette galerie de personnages haut en couleur, avec leurs petits défauts et leurs caractères bien trempés. Et c’est aussi cette atmosphère où perce l’espoir au milieu de la détresse, cette vie dans un Zimbabwe où 90% de la population est sans emploi, où l’espérance de vie ne dépasse pas 35 ans, où l’on se méfie d’autrui tout en se serrant furieusement les coudes.

« Les générations qui nous avaient précédés avaient volé l’espoir et nous regardions le futur avec angoisse. Je connaissais des gens qui ne se projetaient jamais plus loin que le lendemain. Leur situation était telle qu’ils ne pouvaient se concentrer que sur l’ici et maintenant, un peu comme les animaux, auxquels nous nous pensons supérieurs. »

Car finalement, sous des dehors d’histoire légère – une jeune fille un peu hautaine qui va voir son titre de reine du salon de coiffure vaciller face à l’arrivée d’un jeune prodige -, Le meilleur coiffeur de Harare parle surtout des difficultés que rencontrent tous les habitants de la capitale, de l’incertitude de leur avenir, et il dénonce la corruption, l’individualisme et l’homophobie qui régnaient en maître lorsque Robert Mugabe était encore au pouvoir avant sa démission en 2017.

J’ai beaucoup aimé la finesse avec laquelle l’auteur nous balade entre les souvenirs et le présent de Vimbai, en ménageant un vrai suspens à la fois sur ce qui l’a amenée à sa situation actuelle (fille-mère coupée de sa famille) mais aussi sur ce que Dumi va provoquer comme chamboulements dans son existence.
La personnalité de l’héroïne est tout en subtilités, ce n’est pas la femme arrogante qu’on imagine au début, sa rencontre avec Dumi va nous la révéler dans tout ce qu’elle a de meilleur et de pire, on va espérer avec elle et ressentir ses craintes.

Malgré un événement terrible qui se produit vers la fin du récit, ce roman laisse un puissant goût d’espoir et une impression forte d’entraide et d’amour. C’est une très belle leçon sur la capacité qu’ont les femmes et les hommes à dépasser les préjugés ancrés depuis toujours en eux quand ils sont confrontés à la réalité et au désespoir de leurs proches. Un page-turner qui jouera avec vos émotions mais dont vous serez tristes de quitter les personnages !

Note finale : 8/10

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close