La lettre à Helga – Bergsveinn Birgisson

La quatrième : 

« Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l’été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrimur et toi ». C’est ainsi que Bjarni Gíslason de Kolkustadir commence sa réponse – combien tardive – à sa chère Helga, la seule femme qu’il aima, aussi brièvement qu’ardemment, du temps de sa jeunesse. Et c’est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur cantonal du foin dans ces rudes espaces que l’hiver scelle sous la glace, on découvre l’âpre existence qui fut la sienne tout au long d’un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gislason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave pétrifiée de sa terre d’Islande, soumis aux superstitions et tout irrigué de poésie, d’attention émerveillée à la nature sauvage. Ce beau et puissant roman se lit d’une traite, tant on est troublé par l’étrange confession amoureuse d’un éleveur de brebis islandais, d’un homme qui s’est lui-même spolié de l’amour de sa vie.


« Et si l’on se donne pour acquis ce que les gens des villes d’aujourd’hui s’imaginent – à savoir que le bonheur consiste à pouvoir s’offrir tout ce qu’on trouve dans les boutiques, au point d’en devenir nécessiteux en son for intérieur, que la félicité réside dans la liberté de choisir tout ce qui vous passe par la tête, comme si le monde était un restaurant universel -, n’est-ce pas une manière de condamner les générations passées qui n’ont pu vivre ainsi ? Le bonheur et la plénitude seraient-ils les toutes dernières inventions des gens des villes ? Et toute la vie passée de ce pays alors, doit-on la considérer comme infortunée et dépourvue de sens ? »

A 90 ans, Bjarni répond enfin à la lettre de son unique amour. Il prend le temps de mettre par écrit le bonheur violent et éphémère de l’amour, et la joie d’une vie simple de paysan islandais.
Dans ce récit cru et brut, on a presque l’impression de toucher au divin … C’est sauvage et authentique, la déclaration sincère d’un homme qui n’attend plus rien à part s’allonger dans un dernier rayon de soleil sur ses collines.
Mais cette déclaration d’amour, cette longue lettre passionnée, est-elle vraiment destinée à Helga, ou bien est-elle dédiée à l’Islande ? A ses animaux, ses terres sauvages et ses rudes hivers ?

Seul petit bémol pour moi, c’est l’omniprésence de la libido du narrateur et une scène gênante à ce propos … mais la poésie de cette lettre éclipse ces détails qui ne sont finalement que des souvenirs émus d’une jeunesse pleine de vie.

Un petit livre, mais une grande histoire, très poignante, qui vous force à affronter votre propre vision de l’existence et de ce qui importe le plus …

Note finale : 8,5/10

Publicités

3 réflexions sur « La lettre à Helga – Bergsveinn Birgisson »

  1. J’ai lu beaucoup beaucoup de retours élogieux et j’avoue qu’enfin, je retrouve la gêne exprimée liée à la libido qui vire à la déviance. Je commençais à me demander si je n’avais pas lu de travers ou eu une compréhension mal placée… ^^’ Personnellement, ça a complètement gâché ma lecture et j’ai été pas mal choquée. Ma première grande déception parmi les publications de Zulma mais, comparé aux autres magnifiques découvertes, ça ne compte pas. ^^

    Aimé par 1 personne

    1. (Oui, je suis une chochotte… :D)

      J'aime

    2. Je comprends complètement ton sentiment, il y a vraiment des passages très choquants, et dans la 1e partie du roman ça me dérangeait bcp … mais après je me suis laissée prendre par l’incroyable poésie du roman, et ça m’a permis de fermer les yeux sur cette libido débordante ^^

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close